Le stress fait partie de la vie de tous les jours. Pour les aidants, il peut avoir des impacts négatifs sur la santé.

Le stress n’est pas toujours négatif. Il peut parfois nous alerter face à de possibles dangers ou nous pousser à atteindre nos buts ou à accomplir une tâche. Mais lorsque la pression devient trop forte ou persistante, vous tendez à croire que vous êtes incapables de faire face à la situation.

Confronté au stress, il est parfois plus difficile de répondre aux demandes extérieures. Vous pouvez également vous sentir plus fatigué, irritable, tendu dans vos relations aux autres. Cela peut laisser à penser que l’on est en train de perdre le contrôle de notre vie et que le reprendre sera difficile.

Le premier pas à faire est alors d’admettre l’existence du stress. Lorsque vous sentez les premiers signes, il est conseillé de ne pas l’occulter en espérant que ça passera. Car plus tôt vous l’affrontez, plus vite vous le résoudrez. En parler est par exemple un bon début pour y faire face.

Les symptômes du stress peuvent varier d’une personne à l’autre :

– Les symptômes psychologiques peuvent être : anxiété, dépression, colère, perte de l’appétit, manque de sommeil, fatigue, difficulté dans la concentration, tendance à pleurer.

– Les symptômes physiques peuvent être : douleur à la poitrine, crampes, spasmes musculaires, étourdissement, agitation, contraction des muscles et difficulté à respirer.

Sur le long terme, certains de ces symptômes peuvent affecter votre santé en faisant augmenter la pression artérielle ce qui peut augmenter les risques cardiaques.

Support

Lorsque vous vous sentez stressé, parler avec des personnes qui partagent la même situation que vous peut être d’une grande aide. Ce n’est pas toujours facile, mais vous serez surpris de savoir qu’il y’a d’autres personnes qui souffrent comme vous. Vous pourriez, par exemple, vous joindre à un groupe d’échange entre aidants pour partager votre expérience.

Les groupes d’échange, les services de la mairie ou ceux du conseil général peuvent vous aider à faire une pause et à prendre un peu de temps pour vous. D’autre part, même si ce n’est que deux heures par semaines, il est important de faire ce que vous aimez.

Si le fait de rejoindre un groupe vous met mal à l’aise, vous pouvez également parler au téléphone avec des groupes de soutien ou rencontrer anonymement d’autres aidants sur des forums en ligne pour partager vos expériences et pour trouver du soutien.

Si c’est possible, vous pouvez également en parler à votre famille ou à vos amis. Le fait de partager votre expérience, vos problèmes et vos sentiments, contribuera non seulement à vous faire vous sentir mieux, mais cela aidera également vos proches à comprendre votre situation et à réaliser que vous pouvez avoir besoin de leur aide.

Prendre soin de soi

Si vous vous sentez triste, abattu, en colère… vous pouvez entreprendre plusieurs actions pour diminuer ce niveau de stress. Parmi les actions possibles :

Lorsque vous êtes confronté à une crise de stress, sortez de la pièce et prenez l’air. Respirez profondément et comptez jusqu’à trois, puis relâchez-vous. Répétez l’exercice jusqu’à ce que vous vous sentiez plus détendu.

– Relaxez vos muscles. La tension musculaire est un indice de stress physique. Entrainez-vous à des techniques de relaxation faciles. Les salles de gym, votre médecin ou des bibliothèques peuvent vous fournir beaucoup d’information sur la relaxation.

– Ne fumez et ne buvez pas trop. L’alcool et les cigarettes affectent votre corps et ajoutent d’autres risques de stress. Essayer également de limiter la caféine qui est un excitant.

– Soyez actif. L’exercice physique soulage la tension. Faire une promenade, sortir, faire du shopping… peut réduire le niveau de stress.

– Apprenez à dire « non » !

Gérer son stress

Parlez-en avec votre médecin. Celui-ci pourra vous prescrire des réponses de soutien ou des médicaments. Votre mairie ou votre conseil général peut également vous orienter et/ou vous écouter pour trouver la façon de combattre le stress.

Il existe également des médicaments qui peuvent soulager certains symptômes du stress. Parlez-en avec votre médecin et n’hésitez pas à évoquer avec lui les effets collatéraux des médicaments et envisager d’autres types de réponses comme la thérapie avec un psychologue par exemple.

Dépression

Pour la dépression, le plus souvent, il s’agit d’une crise temporaire (qui peut être liée à un deuil, à la maladie d’un membre de la famille, à la perte d’un travail, un divorce…) qui disparait quand la situation revient à la normalité. Mais pour certains, la dépression peut s’installer durablement.

Reconnaître les symptômes, savoir à qui en parler et quels sont traitements disponibles peut aider à résoudre rapidement le problème. La dépression nous fait nous sentir tristes et nous donne l’impression de n’avoir aucun plaisir dans la vie. Beaucoup d’entre nous se sentent parfois ainsi, mais c’est lorsque ces symptômes sont marqués et durent longtemps que l’on diagnostique une dépression.

Les symptômes de la dépression sont:

– Se sentir triste, irritable, anxieux, préoccupé et éploré.

Se sentir incapable d’affronter des choses qui d’habitude ne posent aucun problème.

Perdre l’appétit, perdre du poids, avoir des troubles du sommeil.

En général, la dépression apparait de façon graduelle, et on ne sait pas forcément que l’on en souffre. A cause du stress auxquels ils sont soumis, de nombreux aidants sont susceptibles d’être dépressifs.

Chacun réagit différemment à la dépression, mais vous trouverez ici quelques idées pour l’affronter et s’en sortir :

Ne gardez pas vos maux pour vous. Parlez-en à quelqu’un autour de vous : un ami, un membre de votre famille, un médecin, un psychologue….

– Essayez de trouver du temps pour faire de l’exercice, pour sortir et vous promener. Non seulement vous serez plus en forme mais en plus vous dormirez mieux. Essayez d’être actifs ; travailler, faire du sport, le ménage, du bricolage ou ce que vous faites d’habitude. Cela vous aidera à ne pas libérer l’esprit.

Prenez soin de vous, il est conseillé de manger équilibré et de limiter votre consommation d’alcool et de tabac.

N’hésitez pas à rencontrer des gens qui ont déjà traversé une dépression et écoutez leurs conseils. Les groupes de soutien donnent souvent de pistes pour se relaxer et des informations sur des thérapies adaptées.

Gardez espoir, vous n’êtes pas seul à souffrir de dépression. D’autres en sont déjà sortis. Vous aussi vous allez vous en sortir même si vous traversez actuellement une période durant laquelle cela vous semble difficile à croire.

Traitement

Si vous vous sentez dépressif, n’hésitez pas à consulter votre généraliste. C’est important de le faire rapidement de façon à pouvoir commencer un traitement si cela s’avère nécessaire.

Si votre médecin pense que vous souffrez d’une légère dépression, il peut simplement vous suggérer de le revoir dans deux semaines. Si par contre il pense que vous avez besoin d’un traitement, il pourra vous indiquer deux alternatives :

– Un traitement de courte durée avec, par exemple, un antidépresseur régulateur de l’humeur pour mieux affronter la situation. Ce traitement peut durer de deux à quatre semaines. Les antidépresseurs sont efficace, mais leur posologie est complexe, le médecin peut ainsi avoir besoin d’un peu de temps et de plusieurs consultations pour ajuster le dosage et trouver celui qui vous convient le mieux.

– Un traitement qui consiste en un soutien psychologique. Ce type de solution vous donne l’opportunité de parler et peut vous aider à gérer le stress et la dépression.

Votre médecin peut aussi vous suggérer d’adopter les deux traitements. N’hésitez pas à lui poser des questions avant de décider de la marche à suivre.

Autorisation de

CARERS UK – The voice of carers.Visiter le site...