Maria a 40 ans et deux enfants, Cathy et Sophie, de 8 et 5 ans. Elle est secrétaire dans le cabinet d’un avocat. Récemment sa mère, Hélène, 78 ans, a été diagnostiquée comme étant atteinte d’un stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Hélène a toujours été très indépendante et n’a jamais voulu qu’on l’aide. À présent elle vit avec Maria. Avant le diagnostic, Maria allait la voir deux à quatre fois par semaine. Maintenant la situation a changé, et Maria souhaite consacrer plus de temps à sa mère. Hélène ne veut pas que d’autres personnes que sa fille Maria l’accompagne, de peur qu’on lui vole ses affaires. Maria a donc parlé avec son employeur de sa situation pour lui demander un temps partiel. Toutefois, Maria a peur que la situation ne lui empêche de s’occuper correctement de ses deux enfants, qui eux-aussi ont besoin d’elle. Alors son mari a songé lui aussi à demander une réduction de ses horaires de travail afin d’accorder plus de temps à leurs enfants. Il y a deux jours, Maria a cherché sur Internet des informations concernant la maladie d’Alzheimer. Elle a trouvé une ligne d’écoute pour les aidants des personnes atteintes de maladies neurodégénratives. Elle les appelle lorsque la situation devient trop compliquée à gérer.
La situation de Maria est représentative des difficultés de conciliation que peuvent rencontrer les aidants.

Les personnes devant assurer à la fois l’éducation de leurs enfants et l’accompagnement d’un proche dépendant peuvent avoir le sentiment d’être émotionnellement et financièrement sous pression Une recherche conduite par Carers UK montre que quatre aidants se trouvant dans cette situation sur dix (42%) ont des difficultés à concilier la famille, l’équilibre financier de la famille et les relations avec le reste de l’entourage familial et amical. Trois quarts des aidants ont expérimenté une perte de revenus et 95% déclarent que la pression subie a affecté leur capacité à mener à bien leurs missions professionnelles. Plus de la moitié de personnes interrogées (52%) déclare que les coûts liés à l’accompagnement de leur proche dépendant ont énormément influencé l’économie familiale.

La pression de la responsabilité portée à l’égard des adultes et des enfants influence aussi la vie de famille – deux tiers des aidants parlent de détérioration de leur relation de couple et plus généralement des relations avec leur entourage.

Au Royaume Uni, il y aurait environ 2,4 millions de personnes assurant l’éducation de leurs enfants et l’accompagnement de leurs parents. Un sur cinq environ est âgé de 45 à 60 ans.
Heléna Herklots de Carers UK déclare : « Avec une population qui vieillit, s’occuper des personnes plus âgées ou des personnes en situation de handicap est quelque chose de relativement incontournable. Les services et les lieux de travail doivent affronter cette réalité. Aujourd’hui les familles ne trouvent pas les aides et le soutien dont elles ont besoin. Elles se trouvent prises entre les enfants et l’aide aux parents âgés ; de plus elles voient leur situation économique et leurs relations familiales se détériorer jour après jour. »

La moitié des aidants (54%) parviendrait à équilibrer les responsabilités liées au travail et celles liées à la famille. Toutefois, un tiers a dû renoncer à son travail pour accompagner un proche. Le nombre de femmes qui ont dû abandonner leur travail pour ces raisons est quatre fois plus élevé que le nombre d’hommes. Parmi ceux qui ont pu continuer à travailler, un sur cinq (22%) a vu ses conditions de travail se détériorer à cause du stress, de la fatigue et du retard. Un sur huit (13%) a réduit le nombre d’heures travaillées par semaine et 7% ont dû accepter un travail moins qualifié.

 

Le rapport complet – Les aidants multigénérationnels – peut être  téléchargé ici (en Anglais)

Voice des liens utiles pour comprendre et gérer l’aide et les situations de stress :

  • Si vous visitez ce site internet pour la première fois, cherchez dans la section dédiée à l’assistance aux personnes âgées, ensuite sélectionnez la maladie qui vous intéresse, et lisez la section correspondante
  • Visitez la page « Aidez-vous ». Vous y trouverez des conseils pour gérer le stress, des exercices pour rester actifs et concilier l’aide et le travail
  • Choisissez votre langue et cherchez les services disponibles dans votre Pays

Autorisation de

CARERS UK – The voice of carers.Visiter le site...