Les services de téléassistance utilisent la technologie pour aider les personnes âgées ou handicapées à vivre chez elles  en autonomie, tout en permettant aux aidants d’être tranquilles aussi.

Les services de téléassistance comprennent une série de capteurs installés dans la maison. Ces derniers  peuvent détecter la présence d’un problème, tel qu’une fuite de gaz ou un début de feu, ou le besoin d’assistance. Vous-même – ou un centre de  de surveillance – saurez en temps réel s’il existe un besoin.

La télésanté est une façon de contrôler la santé d’une personne à distance, à travers des instruments installés chez la personne aidée. Les informations sont ensuite envoyées à un spécialiste via une connexion Internet ou  téléphonique. Les capteurs peuvent contrôler des conditions de santé telles que l’asthme, les problèmes de cœur, le diabète, les maladies pulmonaires, l’accident vasculaire, l’hypertension et l’insuffisance cardiaque.

Le but de la téléassistance n’est pas de vous remplacer mais de vous permettre de  dormir tranquillement, considérant que vous serez alerté en cas d’urgence. Dans  une étude récente de Carers UK et Tunstall Healthcare, plus de 60% des aidants interviewés affirment que les solutions de téléassistance/télésanté leur ont octroyé une grande liberté de mouvement ; plusieurs d’entre eux affirment notamment que ces solutions leur ont permis un retour au travail. Mais il y a également d’autres aspects positifs :

  • Moins de stress et de tension – tranquillité pour la santé de la personne aidée
  • Sentiment de liberté –  vous êtes alerté si la personne rencontre un problème
  • Meilleure qualité du sommeil et possibilité avec le temps retrouvé de cultiver ses intérêts et ses hobbies

Les capteurs qui contrôlent la santé et envoient les informations à un centre de contrôle mais également ceux qui détectent la fumée, le gaz, le monoxyde de carbone peuvent permettre aux aidants de retrouver la sérénité.

 

Il existe également des capteurs qui permettent de détecter les crises d’épilepsie. Celui-ci est placé sous le matelas pour contrôler les signes vitaux, parmi lesquels le cœur, et active une alerte s’il y a un problème.

On trouve aussi des capteurs  d’occupation de lit/chaise qui se placent sous le matelas, sur une chaise ou sur un fauteuil roulant, et alertent un centre de surveillance si la personne quittant le lit ne revient pas au lit avant un nombre donné de minutes. Ils peuvent allumer la lumière automatiquement pour que la personne retrouve le chemin plus vite et plus facilement.

Les détecteurs de chute attachés aux vêtements ou autour du poignet alertent le centre de surveillance ou la personne de référence si une chute est détectée.

Une notification sur le téléphone portable permet à l’aidant d’être informé si les capteurs sont activés, au lieu de les envoyer à un centre de surveillance. Le capteur de sortie, quant à lui, notifie à l’aidant ou au centre de veille que la personne a quitté son domicile. Il peut aussi détecter si la porte principale a été laissée ouverte mais également allumer directement une lumière pour garantir une plus grande sécurité.

Le bouton d’alerte permet à la personne en situation de handicap d’envoyer un signal, même silencieux, si elle pense qu’un étranger s’est introduit dans la maison, ou qu’elle est exposée à un danger.

Des instruments tels que des appareils de mesure de pression sanguine et de niveaux de saturation d’oxygène dans le sang peuvent être utilisés pour enregistrer les données et les envoyer à un spécialiste à travers un service de surveillance. Si les résultats ne sont pas normaux, le système enverra une alerte à un professionnel, infirmier ou médecin. Ce dernier pourra s’adresser à la personne handicapée via un moniteur pour s’assurer de la condition physique de la personne.

Parmi les aspects positifs de la télésanté :

  • Réduction des cas d’hospitalisations
  • Une meilleure qualité de vie
  • Réduction des frais sanitaires
  • Meilleurs résultats en termes de santé

 

« Ma mère avait des problèmes de tension… La surveillance régulière du glucose a sauvé la vie de ma mère quand elle a eu des problèmes de cœur. » Aidant du Carers and Telecare report

Autorisation de

CARERS UK – The voice of carers.Visiter le site...