Comme de nombreux aidants, vous pouvez avoir l’impression de devoir vous partager entre votre vie professionnelle et l’accompagnement de votre proche.  Avant de prendre la décision de réaménager ou de suspendre votre activité professionnelle, il est important de bien y réfléchir car un tel choix peut avoir des impacts sur votre bien-être et sur vos revenus De plus, il existe des congés spécifiques pour les aidants (congé de soutien familial, de solidarité familiale et congé parental), les solliciter peut aussi parfois constituer une solution.

 

Droits sur le lieu de travail

 

Les aidants, à certaines conditions, ont la possibilité :

  • De demander des horaires de travail flexibles
  • De prendre un congé dans le cas d’une situation grave ou urgente
  • Droit de prendre un congé parental si vous avez un enfant

 

En plus des droits définis par la loi, votre employeur peut opérer certains aménagements de vos conditions de travail. Si cela vous semble pertinent, il est important d’en discuter avec lui ou avec le responsable des ressources humaines pour voir ce qui pourrait être mis en place pour faciliter votre quotidien. Si, après y avoir longuement réfléchi, vous faites le choix de quitter votre emploi, envisagez autant que possible le retour à la vie professionnelle et vérifiez si vous pouvez bénéficier d’une affiliation gratuite à l’assurance vieillesse.

Autorisation de

CARERS UK – The voice of carers.Visiter le site...